Ouvrir un gîte

Le rythme de la ville vous stresse et vous avez décidé de vous retirer en campagne pour ouvrir un gîte? Voici les démarches et quelques conseils pour réaliser votre projet.

Avant toute chose, il faut faire certains travaux car un gîte doit obéir à certains critères et à certaines normes. Il faut aussi savoir que le gîte est différent de la maison d'hôtes. Par définition, il s'agit d'un logement meublé de tourisme situé dans un habitat régional de qualité.

Critères et normes à respecter

- Le gîte doit se trouver dans une ville de moins de 20 000 habitants ou dans une station balnéaire.
- Vous pouvez ouvrir 5 gîtes maximum, dont 2 doivent être neufs.
- Un gîte de France doit pouvoir accueillir entre 2 et 11 personnes et doit mesurer au minimum 30m² à la campagne et 20m² en ville.
- Le gîte doit être construit dans un endroit calme et accessible en voiture. Vos futurs hôtes doivent pouvoir le trouver facilement grâce à une bonne signalisation.
- La construction doit respecter les normes d'hygiène et de sécurité, à commencer par les murs et les sols en parfait état dont l'entretien sera facile. (Si vous envisagez des travaux de rénovations pour mettre au norme votre futur gîte ou pour mettre en place des aménagements supplémentaires, assurez vous de contracter avec des artisans ayant une bonne RC ainsi qu'une bonne assurance decennale pour éviter toutes mauvaises surprises ultérieures.
- Le gîte doit être également bien isolé phoniquement, bien ventilé et sans vis-à-vis. Un petit terrain doit y être attenant.

Pour l'intérieur, le gîte doit être meublé avec un mobilier fonctionnel et non dépareillé. Par ailleurs il devra être doté d'une literie propre et devra disposer de linge de maison. La salle commune doit pouvoir accueillir vos hôtes pour les repas et proposer des équipement de loisirs comme une télévision, des jeux et des revues. La présence d'une cheminée en plus du chauffage peut amener plus de cachet. Pour la cuisine, vous pouvez proposer un service de restauration ou faire un coin cuisine. Les sanitaires doivent être en parfait état et proportionnel au nombre d'occupants : chacun doit également pouvoir prendre une douche chaude. Enfin, pour l'espace "nuit", chaque chambre devra pouvoir accueillir dans l'idéal 2 à 4 personne. Si vous voulez réaliser un dortoir, la capacité maximale est de 6 personnes.

Côté obligations en tant que propriétaire, vous devez accueillir vos hôtes à leur arrivée et assurer l'entretien régulier de vos gîtes.

Aménagements supplémentaires

Après avoir suivi les critères et les normes de base, vous pouvez procéder à des aménagements supplémentaires qui contribueront à rendre vos gîtes plus attractifs ou à obtenir un label touristique. Ces travaux peuvent consister en la création d'une piscine ou de pièces de loisirs.

Les hôtes sont également sensibles à l'accessibilité comme l'installation de plans inclinés au lieu de marches, la réalisation de pièces spacieuses ou encore la création d'une salle de bains avec mains courantes et douche à l'italienne. Ces travaux vous permettront d'accueillir des familles avec des enfants en bas âge et des personnes en fauteuil roulant.

Pour la décoration, vous avez carte blanche tant qu'elle est harmonieuse et accueillante.

Faites la différence avec l'équipement de votre gîte !

gite avec piscine

Installez une piscine !

Intégrer une piscine à votre gite apportera une attractivité supplémentaire non négligeable, mais attention à bien respecter les normes de sécurité.

gite avec billard

Billard ou Baby Foot

Si vous en avez les moyens, et l'espace, investissez dans un billard ou un baby-foot pour faire la différence...

gite avec jacuzzi

SPA et Jacuzzi

L'installation d'un jacuzzi dans votre Gîte de France en fera craquer plus d'un ! Pensez-y, cela peut vite être rentable !

Démarches administratives pour s'inscrire

La première déclaration officielle à faire est de déposer à la mairie où est domicilié le gîte, le formulaire cerfa 14004-02. Sur celui-ci, devront figurer vos coordonnées, l'adresse du gîte, son nombre de pièces et sa capacité d'accueil et pour finir, la période où vous comptez le louer.

La seconde étape sera de prévenir votre assureur et de procéder aux modifications nécessaires sur votre contrat d'assurance.

Les deux premières étapes décrites ci-dessus sont essentielles, puisque celles qui vont suivre dépendent de l'orientation donnée à votre gîte. Par exemple, si vous souhaitez proposer des activités ou encore un service restauration à vos hôtes, votre activité va devenir commerciale et vous devrez vous inscrire auprès du CFE. Rassurez-vous, cette démarche qui peut se faire via Internet est plutôt rapide. Si vous voulez vendre un peu de boissons alcoolisées pour accompagner les plats de votre service restauration, il faudra obtenir la licence restaurant qui est à demander à la mairie avec le formulaire cerfa 14407*02.

Enfin, le classement préfectoral est optionnel mais peut vous apporter un plus en réputation. Dans ce cas, vous aurez au préalable une visite du CDAT qui vous délivrera un certificat avec son agrément. De votre côté, vous aurez à remplir une déclaration de mise en location et faire un descriptif du meublé. Ce dossier est à déposer en mairie qui le transmettra au préfet.

Comment fixer ses tarifs ?

La tarification n'est pas une chose facile : en effet, si les prix sont trop hauts, vous aurez du mal à attirer et à fidéliser votre clientèle. A l'inverse, si vos prix sont terop bas, votre marge de bénéfices sera insuffisante. Il faut penser aux frais de fonctionnement et pouvoir se dégager un salaire si cette activité est aussi votre emploi.

Donc avant de se lancer, une petite étude de marché s'impose : renseignez-vous sur le prix du foncier, l'attractivité touristique de la ville où est implanté le gîte et dressez l'inventaire des frais de fonctionnement de la maison. Faites également le tour de vos concurrents.

En moyenne, une nuitée pour 2 personnes avec petit-déjeuner inclus revient à 50 euros, 300 euros si vous offrez des prestations de luxe comme jacuzzi, massage ou repas gastronomique. Le tarif monte selon les prestations offertes. Par contre, l'électricité, l'eau chaude et le chauffage sont inclus. Pour éviter les mauvaises surprises, établissez vos prix à l'avance : ainsi vos hôtes seront informés sur le prix de la nuitée, des repas, des petits déjeuners, des activités de loisirs et des formules que vous pratiquez. Pensez à afficher ces derniers à l'extérieur et à l'intérieur de votre gîte car cela est obligatoire. Enfin, préparez-vous un modèle de facture, prête à remplir pour chaque client.

Contactez-Nous !

Vous souhaitez nous faire part d'améliorations ou de suggestions pour ce site, ou au contraire vous avez une question ? Contactez-nous vite !